Le Blog

Le Blog

Petit Prince au Maroc

maroc
vues
6583

Les premiers essais

Pour tester un  véhicule comme PetitPrince il lui faut des pistes, des dunes et des rivières à traverser. Pour les dunes et les pistes nous avons opté pour Merzouga au Maroc. Une superbe dune rougeâtre domine le village de Merzouga au sud est du Maroc . Nous avons pris un guide pour nous accompagner. Sur la piste le PP se comporte parfaitement , malgré sa grande hauteur , il ne se balance pas. Le sable s’épaissit , je suis les traces déjà dessinées, une impression de godille s’installe, c’est très agréable.

La montée s’accentue, le PP monte un peu dans les tours , mais il accroche encore le sable.  Aborder les dunes demande un savoir faire que je n’ai pas ,  j’attends les directives du Guide avec impatience, mais elle viennent trop tard , droite , gauche,  tout droit ? je réagis trop tard et c’est l’enlisement . Je suis ravi le vrai test va commencer.

La pression des pneus sur route est de 4 bar, le guide me propose de descendre la pression à 1,5 bar , j’imagine la pression des 5 tonnes du PP exercées sur les pneus et je redoute le déchaussement des pneumatiques , une conduite rectiligne et douce s’impose , le PP se sort de son lit de sable sans difficulté le compresseur sous le siège avant s’avérera ensuite indispensable pour le remettre à 4 bar.

Les quelques jours restants au Maroc nous conforteront dans son comportement dans toutes les autres situations. Les traversées de village ne laisse pas la population indifférente, sa hauteur impressionne mais une fois l’étonnement passé de grands sourires s’affichent, les mains se tendent et les contacts se font.

Le Blog

Petit Prince en Islande

fullsizeoutput4
vues
6978

Mai à juillet 2018 , le deuxième test du PetitPrince

j’ai découvert l’Islande en août 1988,  à l’occasion d’un repérage pour les lunettes Cebé. Le décor : des chiens Husky attachés à un traineau conduit par un apollon sur un fond d’icebergs bien glacés et neigeux .

Mon travail à l’époque était de chiffrer puis d’organiser la prise de vue de ce projet. Au mois d’août l’endroit le plus proche et le plus froid c’est l’arctique. J’ai donc pris un vol pour le Groenland via l’Islande.

A keflavik  l’aéroport international de Reykjavik, un grand poster d’un lac couvert d’Icebergs Jokullsarion , vous accueille par un bienvenue en Islande . Je décidais sur la seule foi de cette photo géante de rester sur cette île. Et bien m’en a pris car j’ai découvert mon paradis. A cette époque une seule route faisait le tour de l’Ile ” la numéro 1″  . Il y avait du bitume à la sortie des bourgades sur 200 mètres puis de la piste à n’en plus finir. Pour vous la décrire , imaginez la terre a ses origines ; de la glace, du feu et de l’eau . Des paysages qui alternent entre le noir de la lave des volcans et le vert de l’ Irlande  et vous aurez une idée assez proche de ce qu’est cette île. Un endroit parfait pour la suite des tests du PetitPrince dans des conditions météorologiques moins favorables qu’au Maroc mais plus agréables pour un viking comme moi..

L’arrivée en Islande se fait par bateau depuis le port d’Hirtschal au Danemark , trois jours de traversée, et une courte halte aux iles Féroé. La smyrline est la seule compagnie qui dessert l’Islande par l’est et le port d’Isafjordur.

Un dicton Islandais aborde la météo avec beaucoup d’humour ” si tu n’es pas satisfait du temps, patiente 5 minutes” . La pluie est un peu la maitresse des couleurs de cette île, il faut donc l’accepter et s’en réjouir. De tous mes voyages, j’ai pourtant eu beaucoup plus de bleu que de gris.

L’Islande fait un petit cinquième de la superficie française 103.000 km2 avec une population d’environ 360.000 habitants dont 122.000 à Reykjavik sa capitale.

Le Blog

La construction de Petit Prince

IMG_7218-1024x768
vues
6637

La construction du PetitPrince

Le cahier des charges est simple,  pouvoir aller partout avec un minimum de contrainte et un maximum de confort.

L’équipement souhaité ne peut être supporté que par un véhicule supérieur à 3,5 tonnes,  il faut aussi pouvoir traverser les villes et les villages sans trop de difficultés , donc moins de 7,5 tonnes. Les porteurs entre ces deux tonnages ne sont pas légions, j’ai opté pour l’Iveco version 5,5 t. Je me suis rapproché de 3C Cartier constructeur de cellules à Solaize proche de Lyon puis des établissement Brisebras à Roanne pour l’aménagement intérieur.

Je ne voulais pas de double cellule qui fait perdre une place précieuse tout en souhaitant un véhicule 4 places. Après de très longs échanges entre l’excellent François Fousse de 3C Cartier et l’administration européenne , PetitPrince est devenu le premier véhicule 4 places de sa catégorie.

Une fois le porteur livré, les équipes de 3C Cartier ont d’abord allongé le chassis puis telle une coquille sur un escargot , ont adossé la cellule sur le porteur. Le véhicule après deux mois à Solaize a rejoint les établissements Brisebras: la phase d’aménagement intérieure est minutieuse et a demandé de  nombreux allers et retours avec Jacques Brisebras et ses équipes. 14 mois se sont écoulés entre la commande et la livraison. Petitprince est le premier véhicule de la flotte de “chemins de traverse” . Il ne restait qu’à le tester …

Le Blog

L’origine du projet

drink-864958_1920-1024x683 (1)
vues
6218

Un oiseau sur la branche

Il y a quelques années,nous sommes allés chercher notre numéro deux en Australie qui terminait 6 mois d’études linguistique.

Après une semaine à Sidney nous avons décidé de visiter le centre de l’Australie en partant d’ Alice Spring pour rejoindre Darwin. L’Outback, était à l’époque totalement dépourvue d’hôtel ou de Bed and breakfast, l’unique solution ; louer un camping-car.

Quelques signatures, un paiement raisonnable et cinq minutes d’explications dans un anglais très chewing-gum  sur le fonctionnement de la bête et nous voila partis. Les  quelques milliers de kilomètres parcourus avec notre maison sur le dos, ont bousculé nos habitudes. Nous avons découvert une autre façon de voyager et nous avons adoré… Seul bémol et il est de taille , l’accès des pistes est interdit pour les camping cars seul le bitume est autorisé.

Quand vous êtes au bout du monde en sachant le peu chance que vous avez de revenir dans cet endroit, cet interdit prend des dimensions démesurées et la déception est grande C’est de cette interdiction que m’est venue l’idée de chercher un 4X4 bien équipé et confortable qui me permettrait de découvrir plus de lieux et prolonger l’aventure. Nous avons longtemps cherché , visité toutes sortes de véhicules,  des gros, des moins gros , des très gros , pour arriver à une conclusion , ce que nous cherchons n’existe pas , il faudra donc le construire. Bien sûr Il existe des pickups 4X4 aménagés mais qui offrent un aménagement trop spartiate et peu d’autonomie. Il existe aussi des poids lourds de 10 à 19 tonnes très bien aménagés mais qui ne peuvent se mouvoir que sur les autoroutes et dans les déserts …

C’est pendant ces recherches en constatant le manque d’offre de ces véhicules intermédiaires que j’ai pris conscience de l’existence d’un marché et Chemins de traverse a été crée pour l’ exploiter.